Esclavage

esclavage

L’esclavage dans le système d’Exode a été introduit avec l’arrivée des Kaeka et des Papillons et existe encore à l’époque du tome 1 (Justice).  Cette page va vous présenter le système dans lequel ils évoluent.

Introduction

La loi interdit de maltraiter un esclave, de l’enfermer, de lui donner de la nourriture ou des vêtements de mauvaise qualité. Posséder un esclave est une marque de richesse et une fierté ; les propriétaires ont, en général, la volonté d’être bien vus. Il n’est pas rare de voir un esclave vêtu d’une tunique valant un mois du salaire d’un diplomate. Plus un esclave est soigné, plus son maître paraîtra digne et honorable.

Lorsque deux Papillons conçoivent un enfant, ils sont retirés à leurs maîtres respectifs et rejoignent un centre spécialisé pour une durée d’un an : pendant la première année de sa vie, l’enfant Papillon est choyé par ses parents dans de très bonnes conditions. Cette étape est essentielle. Après 1 an, on les sépare, mais les parents ont le droit de revenir le voir autant de fois que leurs maîtres le permettent jusqu’à ce que l’enfant atteigne 7 ans. A partir de ce moment, il est mis en vente, tout en poursuivant son éducation. Il y a un prix fixe pour chaque enfant et sa vie future sera plus ou moins décidée par son premier acheteur. S’il lui permet de rester à l’école (un établissement spécifique pour enfants Papillons), il y a des risques qu’il doive un jour se séparer de lui. En lui permettant d’être éduqué, il s’engage à le laisser étudier un certain nombre d’heures par semaine sans le déranger. L’éducation d’un esclave est gratuite. Il existe de nombreux esclaves analphabètes à cause des choix de leur premier maître. Acheter un esclave est comme acheter un animal : son acquéreur doit en prendre soin, mais il a une grande influence sur sa condition et son éducation. Un esclave ne peut en revanche pas étudier à l’Université.

Les parents et les enfants ne se verront plus dès que l’enfant aura été acheté.

Les Papillons ne connaissent pas le concept de liberté. Ils naissent et meurent esclaves depuis la nuit des temps, et l’acceptent car une interprétation de leur livre saint exige qu’ils servent un maître.

Castes

La valeur d’un esclave est décidée par sa caste. Celle-ci peut changer au fil du temps. Plus un Papillon est éduqué, plus son rang sera élevé. Un enfant né dans les basses castes n’est pas condamné à être vendu pour quelques pièces, tout comme un enfant de haute caste ne sera pas nécessairement mis aux enchères pour les aristocrates. Sa valeur peut changer lorsqu’il est déjà la propriété de quelqu’un ; si cette personne n’a plus les moyens d’entretenir son esclave selon son rang, elle devra le vendre.

Quelque soit sa caste, un Papillon a l’interdiction formelle de parler à un non-esclave sans l’autorisation de son maître ou sans que le non-esclave lui ait parlé en premier et permis de répondre, à l’exception des commerçants de la banlieue ouest de Sikhud.

On reconnaît les castes au nombre d’anneaux noirs aux oreilles d’un Papillon. Plus il y a d’anneaux, plus l’esclave a de la valeur :

5 anneaux : au début de l’écrin doré des songes (Justice), il n’existe pas d’esclave de ce rang ; sa valeur serait si élevée que personne ne pourrait jamais l’acheter

4 anneaux : caste supérieure. Le prix minimum d’un tel individu suffit à faire pâlir un chef d’entreprise. Généralement vendus à de hauts dignitaires, à des sénateurs ou à des gouverneurs, ils ont une éducation de niveau quasi universitaire. On les emploie principalement en tant que précepteurs. Xaheya Kaal fait partie de cette caste. Leur éducation en fait des dangers potentiels pour l’équilibre de la société. Les quelques révolutions de l’Histoire ont été lancées par des Papillons de ce rang et pour éviter que cela ne recommence, ils sont choyés et ont même un peu d’argent à leur disposition. Leur condition s’approche de celle d’un serviteur privé.

3 anneaux : caste intermédiaire.

2 anneaux : caste inférieure. Une grande majorité des esclaves en fait partie. Leur prix est abordable. Ils savent parfaitement flatter, et sont souvent utilisés en tant que masseurs. Idéaux pour les gens seuls ayant besoin d’un petit boost de confiance en eux.

1 anneaux : caste basse. Chaque enfant commence sa vie d’esclave avec ce rang et évolue ensuite. Ceux qui n’ont pas évolué à l’adolescence sont vendus sur les marchés, à bas prix. Ils ne savent pas lire, certains ne comprennent pas la langue universelle d’Exode. Ils sont souvent achetés par les propriétaires de bordels pour humanoïdes, ou par des entreprises, pour les travaux dont personne ne veut. Il est très difficile d’en sortir.

Vente et location

Suivant son rang, un esclave n’est pas vendu au même endroit. Les enchères et les expositions servent à se procurer un esclave de caste supérieure. Il existe des magasins pour les castes intermédiaires. Les castes inférieures et basses se trouvent sur les marchés.

Un esclave peut être loué si son maître le permet.

Noms

Un esclave reçoit un prénom à sa naissance et un numéro pour nom de famille. Ce numéro est ensuite remplacé par le nom de son maître et change à chaque vente.

Qui possède des esclaves ?

La plupart des Kaeka, quelques Exodiens et des Voiles. Les Humains sont plus tentés de les louer que de les acheter.

Changement de rang

Les Papillons sont contrôlés environ une fois par an chez leur propriétaire, en son absence. On vérifie leurs capacités intellectuelles et physiques, ils passent une série de tests. S’il s’avère qu’ils ont changé de niveau depuis la dernière fois, on impose à leur propriétaire de les revendre. C’est lors de leur remise en vente qu’un anneau leur est ôté ou ajouté.

Tout se passe-t-il aussi bien que prévu ?

Si c’était le cas, aurait-on eu besoin d’inventer l’écrin des songes ? *suspens*

Publicités